• Thomas Joly Benedetti Sauvons Calais Kevin Reche Dubout Nord-Littoral


    votre commentaire
  • Donc un mien confrère en dessin de presse, Jean-Michel Renault, et son rédacteur, Sébastien Duprez, ont besoin de vos soutiens citoyens parce qu'ils se retrouvent poursuivis pour injure publique,  pour un dessin de Jean-Michel paru dans le journal, Nord-Littoral, que voici:

    Thomas Joly Benedetti Sauvons Calais Kevin Reche Dubout Nord-Littoral

     

    Après avoir examiné les coupures de presse, pour m'appuyer sur des faits et savoir de quoi je cause, j'ai écrit, à l'attention de l'avocat de Jean-Michel, cette lettre qui peut vous informer sur le contexte:

    Maître,

     

    En soutien à Jean-Michel Renault  et à Sébastien Duprez, je voudrais regrouper quelques éléments incontestables puisqu’on les trouve dans la presse en citations ou en photos qui n’ont fait l’objet  ni de démentis ni de plaintes :

     

    M. Joly : contre les immigrants  il faut « mener une véritable guerre ».

    M. Joly toujours : «  Les cas de viols, vols, meurtres, déprédations de toute sorte ont atteint un niveau délirant à Calais ». Or cette dénonciation de l’explosion de la criminalité  est un pur mensonge puisque les chiffres de la délinquance à Calais sont en baisse selon les catégories depuis 2010 ou 2012.

    M. Benedetti, invité de M. Joly : (les migrants sont) « une horde de pillards ».

    M. Benedetti encore :« Ne vous laissez pas égorger comme ils ont l’habitude de le faire ».

    Sur le site de « Sauvons Calais », sans réaction de la part des responsables: « Il faut organiser une purge », « exploser ces crevards ».

    Sur une photo, le 9 septembre, un militant fait un salut nazi, juste à côté de M. Rèche qui ne s’en émeut pas mais au contraire sourit béatement.

    M. Rèche porte tatouée sur la poitrine une version de la croix gammée qui n’est pas n’importe laquelle : celle de la division Nordland, dont la création a été appuyée par une directive de Himmler, celui-là même qui mit en œuvre « la solution finale ».

     « Foutons-les dehors » : c’est le programme simple que l’on pouvait lire sur la banderole de la tribune où se sont exprimés le 9 septembre les représentants de « Sauvons Calais » et leurs invités.

    Je soutiendrais donc volontiers M. Jean-Michel Renault au nom du droit à la caricature, tradition française, mais, au vu de tous ces éléments, j’ai l’impression que Jean-Michel Renault n’a pas fait une caricature mais un portrait. C’est donc au nom du droit à la liberté d’expression que je le soutiens.

    Je m’étonne d’ailleurs que Mrs Joly et  Dubout considèrent comme une injure d’être représentés en nazis alors qu’ils soutiennent activement des nazis revendiqués comme M. Rèche et emploient leurs méthodes de calomnies répugnantes et un programme radical similaire (voir supra). C’est M. Reche qui devrait le prendre mal.

     

    J’ajouterai qu’on ne peut que partager l’indignation profonde de Mrs Renault et Duprez qui, loin d’être dignes de poursuites pour injures, devraient être récompensés pour leur courage.

    William Spindler, membre du Haut Commissariat aux réfugiés des Nations-Unies a déclaré : « il y a déjà eu des niveaux similaires ou plus élevés de migrants mais ce qui semble s’aggraver, c’est le désespoir ».

    Pour eux la mairie de Calais dit étudier « une solution humaine en complet décalage avec tout ce que peut dire ou envisager « Sauvons Calais » ». Et en effet ce programme « Foutons-les dehors »,  qui revient à envoyer ces désespérés à la mort, est bien ce que les politiques ne peuvent pas se permettre d’appeler une « solution finale » . Il est tout à l’honneur de Jean-Michel Renault et de Sébastien Duprez  d’user de leur liberté d’appeler les choses par leur nom.

    Christine Traxeler,

    (Trax,

    Dessinatrice de presse)

     Les lettres de soutien sont à adresser au journal.

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Le Corbusier église de Ronchamp

     

    Le Corbusier église de Ronchamp


    votre commentaire
  • Beau comme le métro


    votre commentaire
  • Escalier de la bibliothèque André Malraux Paris 5ème


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires