• 12 juin procès des déboulonneurs: venez nombreux, plus on est de fous, moins ils rient.

     

    Déboulonnez, déboulonnez, il en disparaîtra toujours quelque chose !

     

     

     

    « Je suis très fatigué » dit-il.

     

    « Mais serez-vous encore fatigué en juin ? Au procès, voyez ce tract, il faudra se trouver nombreux … déjà la liberté d’expression est reconnue … »

     

    « Je suis très fatigué » répéta-t-il. Et j’aurais voulu  qu’il n’ait jamais entendu mon ardeur, que mon sourire n’ait été que pour lui, qu’il soit et ne soit qu’un nuage blanc attaché à ses pas qui tente de prouver que le ciel ailleurs sera toujours, ne doutez plus, il est tard déjà, d’un bleu léger et doux.

     

     

     

    Décerveleurs, les déboulonneurs sont en marche. Et nos lacérations joyeuses enchantent le monde qu’on ne vous laissera jamais souiller tout à fait.

     

     

     

    Foudroyée, je suis folle. Protégez les enfants, protégez les gamines : des mensonges et des castrations mais non des ensorcellements et des fulgurances.

     

     

     

    Massacre ! Massacre ! Nos massacres lumineux réjouissent les murs  purifiés des pub’tréfactions obscènes dans les premiers émois enfoncées.  Enfants, gamines : le Rêve Charmant  s’habille du feu solaire et de la pâleur de la lune, il n’est pas un pitre grotesque. Enfants, du boutoir de ses ruses immondes, l’histrion rayé veut défoncer  toutes les portes de l’être. N’ouvrez qu’au Rêve Charmant, il est cadeau d’anniversaire, il sait le langage des ruisseaux,  et acceptez qu’il soit insaisissable, il n’en sera pas moins beau.

     

     

     

    12 juin : six déboulonneurs de pub’ passeront en jugement à 13h30 devant la 12e chambre du Tribunal correctionnel de Paris pour avoir tagué des affiches publicitaires et refusé un test ADN. Ces bienfaiteurs de l’humanité ont besoin de notre présence. Le 7 juin, de 19h30 à 20h30, se tiendra un repas de soutien (la Justice est une fille, qui coûte son poids d’injustice) à la Rôtisserie, 4 rue Sainte-Marthe, métro Belleville.

     

     

     

    pour A., les D. et l’Inconnu.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :