• césars: un pitre couronné par des bouffons

    Invraisemblable! Le césar du meilleur film documentaire décerné à "Merci Patron", degré zéro de la réflexion politique et surtout sociale (cf. mon éblouissante critique en rubrique "Textes"). Qui l'emporte sur le prodigieux "Fuoccoammarre" (Gianfranco Rosi), le bouleversant "Swagger" (Olivier Babinet), le vertigineux "Dernières nouvelles du cosmos" (Julie Bertuccelli) et enfin le bijou, sinon de critique sociale, au moins de culture, "Voyage à travers le cinéma français" (Bertrand Tavernier).

    Socialement et politiquement il était pourtant aussi urgent de récompenser les deux premiers que d'oublier la pantalonnade de Rufin.

    On frémit à l'idée que le jury des Césars ait eu à choisir le futur Président de la République. Quoique, cette compétence en matière de clown ...

     

    césars Merci patron Rufin meilleur film documentaire


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :