• Retraite, palinodie, petits arrangements entre nantis et licenciements à la pelle

    Après avoir supprimé 11 000 emplois au terme de 5 ans seulement à la tête de PSA, Philippe Varin doit quitter la présidence de l'entreprise en 2014 et annonce, devant le tollé, renoncer à sa retraite-chapeau.

    Puis grâce à un opportun changement des règles relatives aux retraites de PSA et à un contrat temporaire, consenti par le nouveau PDG de PSA à Varin, d'une durée correspondant exactement aux mois de travail manquant à Varin pour en bénéficier, Philippe Varin touchera quand même 299 000 € de retraire-chapeau annuelle jusqu'à ce que mort s'ensuive (quid de sa veuve, la "pauvre", d'ailleurs?).

    Aujourd'hui , président de l'œuvre philanthropique AREVA, Varin y prévoit 6 000 suppressions d'emplois.

    Ça valait bien un p'tit hommage.

    Retraite, palinodie, petits arrangements entre nantis et licenciements à la pelle


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :